Chefs Restaurants — 14 janvier 2018
En Flandre, Hertog Jan*** annonce sa fermeture

En deux temps, trois mouvements, la nouvelle vient de secouer toute la toile et tout le secteur de la haute gastronomie belge ce week-end : le restaurant triplement étoilé de Gert De Mandeleer et Joachim Boudens fermera ses portes et quittera ainsi la voûte céleste gastronomique, le 22 décembre prochain.

Arrivés au firmament, à savoir là où ils avaient décidé d’arriver après treize ans de dur labeur les ayant placés au sommet de leur art, Gert De Mageleer et Joachim Boudens ont annoncé par voie de remerciement aux chroniqueurs gastronomiques les ayant suivis depuis leurs débuts, par voie de communiqué de presse et réseaux sociaux adressé à toute la presse nationale et par jolie vidéo en ligne, leur intention de cesser leur activité de restaurateurs au Hertog Jan (Zedelgem).

La raison ? Plusieurs. Toutes plus légitimes les uns que les autres. Ainsi, les deux associés qui avaient créé leur enseigne en 2005 (déménagée en 2014), souhaitent retrouver rythme de vie et de travail plus sereins, passer davantage de temps aux côtés de leur famille, s’aérer corps et méninges, prendre un peu de recul, se ressourcer et, in fine, poursuivre leur route différemment dans le paysage gastronomique belge. Ceci avec de nouvelles idées et d’autres projets tout aussi jubilatoires tant pour les gourmets les plus curieux de gastronomie de demain que pour ces deux comparses ayant créé ce restaurant contemporain figurant parmi les plus emblématiques et les plus avant-gardistes de Belgique.

« Nous avions prévu d’aller le plus loin possible, d’obtenir nos étoiles et de faire de notre restaurant une adresse incontournable en Belgique. Nous sommes très heureux de voir nos trois étoiles confirmées et cela reste la plus belle reconnaissance de tout le travail que nous avons fourni tout au long de ces années. » nous disait Joachim Boudens, en novembre denrier, à la sortie du Michelin 2018. Ceci alors que nous lui rappelions la visite que nous avions faite de Hertog Jan, de ses cuisines et de son potager, voilà juste deux ans. Une visite et des lieux à nuls autres pareils qui nous resteront en mémoire gustative grâce à la cuisine extrêmement personnalisée de Gert De Mandeleer mais aussi visuelle grâce aux photos de Morgane Ball et qui iront, comme bien d’autres, rejoindre notre collection de magnifiques clichés immortalisant nos plus belles visites de grandes maisons de bouche d’ici et d’ailleurs.

Quant à Gert De Mandeleer, c’est pour l’Association des Maîtres Cuisiniers de Belgique, dont il est membre, qu’il nous tenait ces propos : « Je créé des plats personnels pour lesquels je trouve l’inspiration dans le monde entier. Et ceci commence dans mon propre jardin. Dans mes préparations se retrouvent aussi bien des influences françaises que japonaises. Mais c’est seulement la créativité personnelle qui peut transformer ces influences extérieures en haute gastronomie. C’est ainsi que j’essaye de donner ma touche personnelle à chaque recette. A Hertog Jan, j’alterne les plats « signatures » avec les nouvelles créations. Ainsi les choses restent passionnantes aussi bien pour les clients que pour moi. »

Pour l’heure, que clients fidèles et gourmets curieux se rassurent, il nous reste une petite douzaine de mois pour aller s’attabler au Hertog Jan, soit au moins une fois par saison, pour les plus fortunés, les plus fidèles ou les plus curieux !

Autres lots de consolation, Gert De Mangeleer et Joachim Boudens continueront à veiller sur leur singulier restaurant L.E.S.S. qu’ils avaient créé, en 2014, à l’ancienne adresse de Hertog Jan au moment du déménagement de celui-ci dans la ferme de Zedelgem. Un restaurant basé sur l’imagination débridée de Gert, mettant en exergue saveurs du monde et associations insolites pour une cuisine originale, voyageuse et surprenante mise en pratique, au L.E.S.S. par un ancien du Hertog Jan, Ruige Vermeire.

Ensuite, Joachim et Gert prévoient déjà de poursuivre leur travail, quel que soit la forme, la conceptualisation ou le modèle novateur qu’il prendra, en conservant un maximum de leur personnel. Ce qui ne les empêchera pas de continuer à suivre les nombreux jeunes cuisiniers rôdé à leur piano tels que quelques-uns des plus notoires jeunes chefs flamands dont, notamment, Floris Pancoucke, que nous avions découvert au « Savarin » à Ostende et qui a, depuis 2015, ouvert son propre restaurant, « Floris » à Sint-Andries (Bruges).

Hertog Jan … une belle histoire à suivre !

Adresse jusqu’au 22 décembre 2018 : Hertog Jan – Loppemsestraat, 52 – 8210 Zedelgem – T +32(0)50 67 34 46 – https://www.hertog-jan.com/

L.E.S.S. – Torhoutse Steenweg, 479 – 8200 Sint-Michiels (Bruges) – http://www.l-e-s-s.be/

Gert De Mangeleerhttps://www.gertdemangeleer.com/

Joachim Boudenshttps://www.joachimboudens.com/

Photos : ©Morgane Ball – www.morgane-ball.format.com

Hertog Jan-©Morgane Ball-www.Joëllerochette.com-Gert de Mangeleer (1) (428x640)

Hertog Jan-©Morgane Ball-www.Joëllerochette.com-Cuisine (2) (640x428)Hertog Jan-©Morgane Ball-www.Joëllerochette.com-St Jacques-2 (640x428)Hertog Jan-©Morgane Ball-www.Joëllerochette.com-Truffe (428x640)Hertog Jan-©Morgane Ball-www.Joëllerochette.com-Caviar-3 (640x428)Hertog Jan-©Morgane Ball-www.Joëllerochette.com-PoivronHertog Jan-©Morgane Ball-www.Joëllerochette.com-Betterave-langoustine-fleur (428x640)Hertog Jan-©Morgane Ball-www.Joëllerochette.com-Cuisine (4) (428x640)Hertog Jan-©Morgane Ball-www.Joëllerochette.com-Fromages (640x428)Hertog Jan-©Morgane Ball-www.Joëllerochette.com-Gert de Mangeleer (3) (428x640)Hertog Jan-©Morgane Ball-www.Joëllerochette.com-Gert de Mangeleer (4) (428x640)Hertog Jan-©Morgane Ball-www.Joëllerochette.com-Gert de Mangeleer (5) (428x640)

Related Articles

Partager!!

About Author

Joëlle Rochette

(0) Commentaires des lecteurs

Pas de commentaire.