Bars Livres OTHER NEWS Produits — 18 mars 2018
Le renouveau des micro-brasseries en Wallonie

Durant le 20e siècle, la Belgique comptait environ 3.300 brasseries. Par après dans les années 80, la Région wallonne affichait 24 brasseries au compteur alors qu’aujourd’hui elle en compte plus d’une centaine.

Le journaliste Jean-Luc Bodeux s’est penché sur ce véritable phénomène que représente le renouveau des micro-brasseries. Son constat aura tant été l’occasion d’une courte conférence donnée au dernier Salon Horecatel mais aussi et surtout aura également été l’occasion pour le journaliste d’écrire un nouvel ouvrage sur le sujet : « Bières et Brasseries de Wallonie ». Lequel ouvrage, agrémenté des photos de Noé David, venant de paraître aux Editions Weyrich (www.weyrich-edition.be).

Un peu d’histoire

On remarque qu’une volée de brasseries ont disparu entre le début du 20e siècle et aujourd’hui. En cause : la première et la seconde guerre mondiale. A l’époque, les allemands, envahissaient les brasseries et détruisaient le matériel de brassage ou le transformaient en armes de guerres. Plus tard, c’est la mondialisation qui a fait disparaître les bières de tables les remplaçant rapidement par des soft-drinks.

Dans les années 80, la Région wallonne ne comptait plus que 24 brasseries. Cependant, depuis une dizaine d’années et plus encore en cette fin de décennie, les micro-brasseries connaissent un essor inimaginable avec l’attrait de leurs nouveaux consommateurs. Ceux-ci, pour la bière comme pour la plupart des aliments de consommation quotidienne, sont de plus en plus à la recherche de produits qualitatifs de proximité. Consommateurs, amateurs de bière et autres soucieux d’évolution ou de modification de parcours professionnel, sont également très friands d’ateliers et de formation telle celle donnée en matière de micro-brasserie à L’IFAPME.

Un nouvel ouvrage dédié aux bières et brasseries de Wallonie

A l’origine du livre « Bières et Brasseries de Wallonie » et conférencier à Horecatel, Jean-Luc Bodeux nous détaille la carte des grandes brasseries en Province du Luxembourg. Actuellement la Province du Luxembourg possède plus de 25 brasseries dont La Chouffe, qui est à ce jour l’une des bières les plus connues de la Région wallonne. Celle-ci était produite au départ dans de vieilles casseroles puis a été rachetée par le groupe Duvel-Moorgat. Ensuite vient l’Orval produite par des moines dans l’Abbaye d’Orval, ainsi que la Lupulus produite par Pierre Gobron (ancien producteur de la Chouffe).

Enfin nous terminons par la bière « Le Vaurien » de la Brasserie du Château de Grandvoir près de Neufchâteau. A l’origine de cette bière, un couple bruxellois qui reprend le château afin de l’aménager en chambre d’hôtes avec un restaurant, une salle de banquet ainsi qu’une brasserie. Avec un associé, le propriétaire engage un jeune ingénieur brassicole et lance, en 20016, l’une des bières les plus appréciées désormais dans la région. Chanceux, le brasseur de la bière « Le Vaurien » dispose d’un matériel tout neuf mis à sa disposition pour recréer une délicieuse bière blonde légère.

Editeur : www.weyrich-edition.be

Texte : Eisabeth de Cambry – Photos (Horecatel) : J.Rochette

 JL.Bodeux-Horecatel-©J. Rochette (3) (640x481)

Note de l’éditeur de « Bières et Brasseries de Wallonie »

« Cent dix brasseries en Wallonie ! Ce statut chiffré méritait bien un livre. Deux livres, même ! Thomas Costenoble s’est chargé du paysage brassicole brabançon et hennuyer, et Jean-Luc Bodeux a lui exploré les Provinces de Liège, Namur et Luxembourg. Le paysage brassicole wallon évolue sans cesse et s’est tellement étoffé ces cinq dernières années que trop de gens ne le connaissent pas, ou pas assez. Il fallait donc une plongée en apnée houblonnée pour narrer l’histoire de ces brasseurs aux horizons aussi riches que variés. En Luxembourg, alors qu’il ne subsistait en 1985 que quatre brasseries, les statistiques vont nettement s’améliorer : fin 2011, on dénombrait treize brasseries, signe évident d’un véritable regain. Depuis, une dizaine de brasseries se sont lancées dans l’aventure. Un fait remarquable dans la province la moins peuplée du pays.   C’est en Province de Liège que l’enthousiasme est certainement le plus grand, depuis deux ou trois ans les initiatives se multiplient partout. À ce jour, on y dénombre vingt-cinq brasseries ! Mais pour combien de temps ? À Namur, alors que le paysage brassicole était réduit à sa plus simple expression depuis longtemps, quelques nouvelles initiatives sont apparues dans les années 1990. Et ce n’était qu’un début, puisqu’aujourd’hui, ce ne sont pas moins de quatorze brasseurs qui y exercent leurs talents avec fierté. »

JL.Bodeux-Horecatel-©J. Rochette (1) (800x601)

Related Articles

Partager!!

About Author

Joëlle Rochette

(0) Commentaires des lecteurs

Pas de commentaire.