OTHER NEWS Restaurants — 30 décembre 2019
Yves Mattagne, dernière séance au Sea Grill puis cap sur 2020

Si ce 31 décembre, pour le dernier dîner de l’année, Yves Mattagne ferme définitivement le Sea Grill ce n’est, on s’en doute, que pour mieux rebondir en 2020. Et ce dès fin février après des vacances bien méritées pour lui comme pour toute sa dynamique équipe.

Plus personne ne l’ignore, les travaux de l’Hôtel Radisson qui hébergeait depuis de nombreuses années le Sea Grill, auront poussé Yves Mattagne et son copropriétaire, Serge Litvine, à envisager de lever l’ancre et de déménager le fameux restaurant doublement étoilé (18,5/20 au Gault&Millau).

Changement de cap, escales salutaires et nouvelle dynamique animeront donc l’emblématique chef et toute son équipe tout au long de 2020. Destination finale : La Villa Lorraine. Laquelle, d’ici là et dans quelques mois, aura été totalement relookée dans un style plus actuel.

Pour rappel, La Villa Lorraine n’est autre que le premier restaurant, hors France, à avoir été triplement étoilé au Michelin. C’était en 1972 sous l’impulsion de Marcel Kreusch, propriétaire depuis 1953 et donc prédécesseur de Serge Litvine qui la racheta en 2010. La cuisine aux 3 étoiles (jusqu’en 1984) était alors orchestrée par le chef Camille Lurkin puis par Freddy Vandecasserie (dès 1982). Patrick Vandecasserie succéda à son père, avant de quitter La Villa Lorraine peu après l’arrivée de Serge Litvine pour Le Mayeur (Drogenbos) où il est toujours. Avec l’arrivée d’Alain Bianchin, ce fut le retour de l’étoile qui fût maintenue par Maxime Colin, tous deux s’étant allé ouvrir leur propre enseigne en périphérie flamande bruxelloise. Gary Kirchens, arrivé après un fameux parcours en hauts lieux gastronomiques (à L’Oustau de Baumanière, chez Pierre Gagnaire aux Airelles à Courchevelle, à Paris au V de l’Hôtel Georges V, chez Ducasse au Louis XV à Monaco), est parvenu à son tour et jusqu’à ce jour, à maintenir l’astre, malheureusement toujours, unique sur l’honorable demeure.

Gary Kirchens, portant le titre de Young Master (jeune maître cuisinier de Belgique) ne devrait pas tarder à nous donner des nouvelles de sa prochaine destination. Lieu où il posera ses couteaux pour, toujours aussi bien, mettre à profit son solide talent comme sa belle et valorisante expérience.

A La Villa Lorraine de 2020, dix ans tout juste après son rachat, avec l’arrivée d’Yves Mattagne, le propriétaire des lieux Serge Litvine, prévoie un total relooking de ceux-ci. Toute la Villa sera réaménagée différemment en fonction de la personnalité et de la valeur (doublement étoilée) du nouveau chef. La cuisine gastronomique sera toujours au programme dans une partie de la Villa radicalement redécorée et la Brasserie de la Villa fera place à un restaurant fusion aux saveurs asiatiques. Deux entrées et deux cuisines différentes seront créées et, en principe, le tout sera prêt pour la fin du printemps prochain. Le mois de mai est annoncé mais qui dit gros travaux dit aussi retard possible … patience donc.

Quant à Yves Mattagne, il orchestrera, d’ici peu et avec son équipe du Sea Grill, un pop up restaurant, dans un lieu surprenant et emblématique au cœur de la Capitale. En principe, ce sera fin février à la fin avril que l’on pourra le retrouver dans ce beau lieu dont l’adresse est, pour quelques jours encore, sous embargo !

En attendant et dès à présent, pour les prochaines semaines les fidèles pourront prendre patience en allant découvrir les dernières-nées du chef en version street food  : de ddélicieuses et singulières gaufres salées et sucrées au comptoir original « Gaufres & Waffels » (ouvert en septembre Galerie du Roi, 6 – 1000 Bruxelles) ou, à deux pas de là, depuis la mi-décembre, au tout nouveau « Wolf Food Market » (Rue Fossé aux Loups, 50 – 1000 Bruxelles).

Affaires à suivre donc … !

Tous nos vœux de succès accompagnent, bien entendu, notre emblématique Yves Mattagne, ses équipes et partenaires en ces belles aventures particulièrement jubilatoires !

 

Related Articles

Partager!!

About Author

Joëlle Rochette

(0) Commentaires des lecteurs

Pas de commentaire.