OTHER NEWS Restaurants — 24 janvier 2019
En hiver, des plats canailles ou … rien ! 6 restos pour faire le plein !

Plats de grand-mère ou de généreuse tradition culinaire, les plats canailles sont les rois de l’hiver. Voici une mini sélection de nos adresses « coups de cœur » où ils sont toujours à l’honneur ! Des restos de tradition où l’on déguste de traditionnels abats préparés avec soin et grand respect des préparations d’antan ou des préparations, parfois roboratives mais qui, toujours, tiennent (chaud) au corps. En route pour la dégustation d’un os à moelle, de beaux rognons, de croustillants ris de veau ou encore de généreux pots au feu et de belles pommes de terre macaire !

 

Damoiselle, plats canailles d’aujourd’hui

Singulière adresse saint-gilloise particulièrement attachante, au Damoiselle on s’attable pour déguster de succulents plats d’inspiration canailles superbement revisités aux goûts du jour tels : jambon persillé avec chutney de mangue, copieux plat végétarien aux lentilles exceptionnel de saveurs et de couleurs et autres délices bretons, lyonnais ou ardéchois en souvenir d’enfance des maîtres des lieux, Pauline et Mathias. Véritable « tout en un », l’art y est aussi aux cimaises avec les œuvres d’artistes contemporains changeant tous les mois. La cuisine d’amis syriens y tient la vedette le samedi et le dimanche, on y fait place à un marché de terroir avec fruits et légumes de jeunes producteurs du namurois.

Rue de Lombardie 28A – 1060 Bruxelles – T +32(0)2 539 20 04 – www.ladamoiselle.be
02. 539.20.04

La Branche d’Olivier, halte revigorante au bord du bois

Une adresse que l’on ne présente plus mais que l’on a toujours plaisir à recommander, en toutes saisons. Davantage encore en hiver où l’on y retrouve l’ambiance et la chaleur accueillante d’un vieux bistrot à l’ancienne et une cuisine tenant au corps. Destination idéale, après la promenade au bois voisin pour y déguster : bœuf irlandais aux morilles, ris de veau au foie gras, rognon de veau à la moutarde à l’estragon, perdreau rôti, tatin de boudin aux pommes, joue de bœuf braisée au cacao, homard rôti et flambé au Brandy, … seulement pour appétit très large !

Rue Engeland, 172 – 1180 Bruxelles – T +32(0)2 374 47 05 – www.labranchedolivier.be

Les Brigittines, institution épicurienne à deux pas du Sablon

Véritable institution, Dirk Myny, Maître Cuisinier de Belgique, orchestre de main de maître cette enseigne indétrônable. Il y ponctue sa cuisine de saveurs d’aujourd’hui et de produits d’hier ou d’antan tout en maîtrisant à la perfection une ambiance bon enfant à nulle autre pareille. On s‘y régale de plats audacieusement remis sur la table du jour tels un bouillon de pis de vache ; de plat de grand-mère bruxelloise, le Zenne pot, du chou cuit à la gueuze Cantillon, bloempanch et bulots ou encore de préparations créatives associant, par exemple, du cerf à la cardamone, du pâté de marcassin à un tartare d’huitre ou encore du pied de porc en souvenir de Saint Chinian (avec câpres, cornichons, œuf dur). Une fameuse table bruxelloise où la surprise est invariablement de chaque service.

Place de la Chapelle, 5 – 1000 Bruxelles – T +32(0)2 512 68 91 – www.lesbrigittines.com

Le Chat-Rabiat, p’tit resto de quartier jubilatoire

Grands classiques de la cuisine belgo-belge, ce restaurant de quartier au cadre de brasserie bruxelloise à l’ancienne s’y connaît comme pas deux pour concocter des préparations façon grand-mère tant belge que française. Coup de cœur pour d’exceptionnels rognons de veau à la moutarde ou, en cette saison, de généreuses choucroutes alsaciennes au prix inversement proportionnel à la quantité servie. Il en est de même, en saison, pour les moules qui enchantent les amateurs de fameuses Jumbos de Zélande. Ici, on ne fait jamais dans l’esbroufe mais bien toujours dans … la bonne b… !

Rue de Boetendael, 80 – 1180 Bruxelles – T +32(0)2 346 62 78 – www.chat-rabiat.be

Les Plats Canailles de la Bleue Maison, charmes d’antan en bord de lac

Comme son nom l’indique, cette jolie maison bleue (et blanche) a, depuis longtemps jeté son dévolu sur une cuisine de tradition, de passion et de grande générosité. Dans un cadre enchanteur, on y vient expressément pour un week-end ou un simple repas d’évasion (la balade apéritive ou après le repas autour du lac voisin est un vrai plaisir) pour une table confondante de simplicité et pour une ambiance ardennaise aussi chaleureuse en hiver qu’en été. Outre les plats canailles, les menus à thème se succède et n’excèdent jamais les budgets les plus modestes. Un vrai petit paradis comme on en rêve dans les contes de fées.

Rue du Pont d’Oye, 7 – 6720 Habay-la-Neuve – T +32(0)63 42 42 70 – www.forgesdupontdoye.com

Au Compte de Mercy

A l’époque où (feu) Robert Lesenne orchestrait cette belle maison liégeoise, la cuisine était idéalement dédiée aux plats canailles et autres préparations de grand-mère. Le plus emblématique des chefs liégeois disparu (2012) et après la gestion des lieux par sa dynamique veuve, Donatienne Lesenne, les fourneaux de l’enseigne ont été repris en juin dernier, par un nouveau chef, Olivier Dniprowskyj. Et si la modernité a fait son apparition ici ce n’est que pour mieux adapter les grands classiques de la vraie cuisine de tradition à la créativité du nouveau venu. Ne reste plus qu’à aller s’y attabler pour y déguster les plats que conseille le Bib Gourmand tels des ris de veau en croûte, morilles et sauce truffée ou un homard grillé au four Josper, rien de moins !

Rue du Tilleul, 6 – 4681 Hermalle-sous-Argenteau – T +32(0)4 379 30 79 – www.aucomtedemercy.be

Related Articles

Partager!!

About Author

Joëlle Rochette

(0) Commentaires des lecteurs

Pas de commentaire.