Restaurants What else... — 24 février 2019
Le Meilleur Maître d’Hôtel Junior à l’Ecole Hôtelière Provinciale de Namur

Ce 25 février, les deux prestigieuses écoles hôtelières belges que sont Ter Groene Poorte à Bruges et l’Ecole Hôtelière Provinciale de Namur (La Citadelle) organisent le Concours Georges Samain à Namur.

Une bonne occasion de mettre sous le feu des projecteurs, à nouveau et à juste titre, le métier de maître d’hôtel. Un métier qui loin de se perdre semble aujourd’hui plus apprécié que jamais en hauts lieux gastronomiques. Tout autant que la qualité de la cuisine et des vins, la renommée du chef et d’une maison de prestige, le service en salle est un élément fondamental de la bonne réputation d’une vraie maison de bouche. Les gourmets appréciant un parfait accueil, une jolie décoration ou encore une cuisine de grande qualité sont tout autant sensibles à l’efficacité du service et aux bons conseils du directeur de salle ou maître d’hôtel.

Le retour de ce dernier dans les belles maisons de bouche semble être une vraie tendance de plus en plus recherchée par les clients et de plus en plus soucieux du budget – parfois important – qu’ils consacrent à leur visite dans les plus belles maisons du royaume.

« Le client d’aujourd’hui apprécie d’être choyé, considéré comme un hôte unique, de l’accueil au dessert. Les commentaires sur les sites d’évaluation, et réseaux sociaux, mettent en relief la déco du lieu, l’art de la table, les conseils prodigués, l’ambiance…

Et le repas, qu’il soit pris entre amis, en famille ou en amoureux, devient festif, magique dès lors qu’une découpe, un levé de filet, un flambage ou la réalisation d’un dessert se déroule sous les yeux des convives. Quelle gourmandise, quel éveil de sens, au cliquetis du fouet lors d’un montage du sabayon.

Technique, précision du geste, dextérité, aucune place pour l’improvisation dans ce métier exigeant et noble. » indique l’Ecole Hôtelière Provinciale de Namur, expliquant ainsi la raison de l’organisation du Concours Georges Samain. Avec Ter Groene Poorte de Bruges, les deux écoles ont ainsi décidé de dynamiser le métier de maître d’hôtel et d’unir leurs efforts pour mettre sur pieds la finale du Concours à Namur.

 

Parrainé par Thierry Jacques, directeur de salle au « Comme chez soi », le concours est destiné aux élèves de terminale, fait appel tant aux savoirs qu’au savoir-faire, sans omettre une nouvelle donne d’importance : « la relation client ».

 

Ainsi et en pratique, les jeunes candidats auront à réaliser des découpes, à dresser une table, à présenter les fromages, à prépare un dessert ou encore à assurer le service du vin et du café. Des épreuves en direct, notées par un jury de professionnels du métier dont Benoît Brochard (Bonbon**), Monia Petitjean (Grappe d’Or*), Marcha Portois (la Menuiserie*), Aurore Elias (Cor de chasse*), Carine Nosal (L’Air du temps**) ou encore et entre autres, les maîtres d’hôtel du Sanglier des Ardennes et du Georges V et Ritz Carlton Tokyo, autant de maîtres d’hôtel de renom qui apporteront un large crédit à cette finale dont on vous fera écho dès ce mardi 26 février.

 

Ouvert à un large public et aux restaurateurs en recherche de personnel, le concours permettra à ceux-ci de leur ouvrir un véritable vivier de jeunes talents de la haute restauration. Un vivier dans lequel, espérons-le, ils pourront aisément trouver personnel de qualité à la hauteur de leur maison.

 

Adresse et horaire : ce 25 février dès 13h30, le Concours Georges Samain se déroulera au restaurant didactique de la Citadelle – 7 avenue de l’Ermitage – 5000 Namur.

Renseignements : www.ehpn.be – T : 081 77 59 08.

 

Pour info complémentaire : qui était Georges Samain ?

 

Georges Samain, premier Maître d’Hôtel de l’Ecailler du Palais Royal, est un des membres fondateurs

de l’ASBL Fédération Nationale Belge des Maîtres d’Hôtel. L’idée de base était de créer une forme de

« syndicat » pour la défense du personnel de salle des restaurants étoilés.

Quelques années plus tard, l’idée lui vient de créer un concours ouvert à tout élève se destinant au métier de commis de salle et, par la suite, de chef de rang, et motivé par les métiers de la salle, du beau et du bon service avec le souci de la clientèle et du détail. Le concours est alors ouvert aux élèves de toutes les écoles hôtelières du pays et aux apprentis en année terminale. La passion et la qualité sont alors mises en avant dans l’espoir de « donner envie » au plus grand nombre de faire ce métier avec cœur et envie. Après avoir été fondateur de la Fédération, le voilà fondateur du concours du Meilleur Maître d’Hôtel Junior de Belgique. Le concours portera son nom à titre posthume. 

 

 

Related Articles

Partager!!

About Author

Joëlle Rochette

(0) Commentaires des lecteurs

Pas de commentaire.