Chefs Restaurants — 14 mars 2019
Vent de fraîcheur au Restaurant Le Passage

A Uccle, il est l’une des rares belles maisons de bouche du sud de la Capitale à faire courir le « Tout Bruxelles » de gourmets – bien – avisés. Ici et depuis vingt-cinq ans, c’est le talent du Maître Cuisinier, Rocky Renaud, qui reste indiscutablement l’atout majeur de cette élégante enseigne.

Ainsi, au cœur de l’actualité épicurienne de la ville, Rocky Renaud, en ce printemps naissant, fait souffler un vent de fraîcheur et de dynamisme sur Le Passage. Non pas seulement sur son excellente cuisine, indiscutablement aussi indémodable qu’extrêmement qualitative, mais bien sur la salle et, du coup, sur l’ensemble des lieux. Ceci en venant d’engager son efficace fils, Kevin Renaud.

Un digne héritier de bientôt 26 ans qui, passé comme son père par La Villa Lorraine, apporte son savoir-faire efficace autant qu’un regard nouveau sur la maison. Après l’accueil des fidèles du chef et autres nouveaux venus, il officie en salle à laquelle il apporte une nouvelle et séduisante ambiance. Notamment et par exemple, en diminuant l’intensité lumineuse le soir, en variant le décor sonore avec de nouvelles bandes son plus modernes ou encore en installant une longue table d’hôtes face au bar de l’entrée. Une table étroite en bois brut sur laquelle déguster tapas et apéritif, voire quelques plats simples et légers.

 

 

Qu’avons-nous dégusté à la table de Rocky Renaud ?

Avant de revenir très bientôt, soit pour un lunch, soit au bar pour les tapas et l’apéro, j’ai choisi le Menu Fraîcheur (55 €/3 services) alors que l’amie m’accompagnant jetait son dévolu sur une carte richement garnie. Un menu portant parfaitement son nom réellement mené à la perfection, des mises en bouche au dessert!

Servi avec l’apéritif (coupe de champagne maison pour l’une, spritz revisité pour l’autre), les dégustations étaient composées d’une mousse de canard colvert, gelée de porto, grué de cacao  et d’une délicate association de jets de houblon, délicieuse sauce au beurre et avec une St Jacques poêlée aux épices. Tout à fait de saison et toujours très/trop passagers les jets de houblon étaient excellents et la t Jacques parfaitement cuite.

En entrée, une rosace de saumon fumé, salade de mâche, rougail d’avocat, bâtonnets de pomme offrait autant de saveurs d’une parfaite fraîcheur qu’un visuel esthétique.

En plat, une toute aussi exquise composition de skrei en croûte d’herbes, algues (salicorne), purée de pomme de terre fraîche, sauce mousseline au Riesling et crevettes grises et une petite mais exquise croquette aux crevettes ! Aussi de saison (le skrei) et tout autant irréprochable à tous niveaux !

 

En dessert : la bonne idée du jour – ou plutôt de la maison – proposer un café glacé en mini portion. Dans ce cas, ce délice est facturé 4 € alors qu’en portion normale il est chiffré 10 €. Une bonne formule pour ceux qui ont jute envie d’une petite note sucrée à la fin du repas mais pas d’un dessert roboratif et trop sucré.

Autre bonne idée, le dessert du Menu Fraîcheur est à choisir à la carte !

Quant à l’amie m’accompagnant ce soir-là, elle aura dégusté (et m’aura, fort heureusement, permit de goûter!), en entrée, un Loup de mer mariné au yuzu, pomme verte, pickles de légumes (très esthétique et très frais) ;

des Quenelles de brochet, sauce Nantua, épinards frais. Des quenelles très bien réalisées, avec beaucoup de goût, une bonne cuisson et, il faut le signaler, trop peu souvent proposées dans nos restaurants de Belgique, car estimées appartenant à une cuisine française trop traditionnelle.

Au rayon dessert, un autre grand classique, servi dans les règles de l’art et de l’esthétique : le délicieux Baba au rhum pour vrai afficionados de la cuisine française, ici parfaitement adaptée aux goûts du jour et aux palais les plus contemporains.

Ceci dit, last but not least, l’un des autres atouts indétrônables du Passage est et reste l’excellent rapport qualité-prix-plaisir (produits), de délicieux menus permettant de s’attabler ici pour un repas tarifé 35 € le midi ou pour l’un des autres menus (Fraîcheur à 55 et Grand Menu à 75 €). En attendant d’y revenir pour la table du bar et ses – certainement fabuleux – tapas !

 

Le Passage – Avenue J&P Carsoel, 17 – 1180 Bruxelles – T +32(0)2 374 66 94 – www.lepassage.be

 

 

Related Articles

Partager!!

About Author

Joëlle Rochette

(0) Commentaires des lecteurs

Pas de commentaire.